[FR] Fuchs 7 batons SLK R171 : la jante à avoir (W210,W202,W208)

Après un hiatus et un temps d’activité hors jantes, je sens le besoin d’y revenir en abordant le sujet plus simplement.

J’ai parlé de la jante de collection, celle à chérir comme les 151 premiers Pokemon et à traiter céramique à chaque solstice. Mais quand est il de la jante du quotidien, ou plutôt celle « régulière » pour faire un clin d’œil à cette chaine Youtube si bien faite ?

La Recherche

Les critères sont différents. La daily rim doit être légère donc forgée pour reduire la consommation / alléger la direction, facile à nettoyer et au dessin pas trop mauvais. Dans cet ordre.

En la matière j’ai eu le temps d’experimenter, un peu.

La SLK R170 a produit la Toliman, si légère. Mais à la longue ce traitement vernis complique trop l’entretien et on ne peut plus envisager sereinement l’hiver quand la moindre couche de sel attardée risque de faire a jamais pâlir le vernis.

Non, il y doit y avoir mieux.

Notons aussi que les poids d’équilibrage si montés traditionnellement (sur Toliman 7×15) risquent de frotter les étriers de freins (sur W210).

Avec le critère supplémentaire du M12, il ne reste plus beaucoup de choix.

Pour équiper convenablement ma baleine bleue (E200 CDI phase 1) j’ai choisi une autre jante fuchs, celle produite pour la seconde génération de SLK, la R171.

Point de nom vaguement orientaliste cette fois, sans doute les crédits marketing & drogues molles avaient été coupés suite à la debacle de la fusion avec Chrysler (souvenez vous, il y a 20 ans déjà !). C’est la fuchs-à-sept-batons.

Achetées à un grossiste Suisse pour 250 euros en état neuf, je les ai ensuite chaussés en pneus hankook route/eco neufs en 205 55 16 (comptez 240 euros les 4 avec le montage).

Le prix final depend des preferences et on peut surement faire une meilleure affaire en préférant des pneus d’occasion ou encore des roues completes. J’aurai l’occasion d’en reparler, l’offre ne manque pas .

Quels modèles pour cette jante ?

Les derniers de la lignée, simplement. W202, W210, W208.

Cette lignée  de chassis éteinte désormais où les pneumatiques n’avaient pas peur d’aider à l’amortissement. De la vraie hauteur de pneus. Mais puisque je vous le dis les enfants. J’y étais !

DSC08128

Montés en série entrée et milieu de gamme de jantes lourdes, tôles ou alu coulé en 15 ou 16 pouces, synonymes de direction vague et de trajets avalés comme sur un tapis.

Néanmoins pour ces bientôt anciennes une dose, disons une goutte de sportivité ne fait pas de mal. Après tout  je ne suis pas le seul au porte monnaie frugal et qui se rend compte de l’incroyable rapport entretien / longévité de ces modèles.

Surtout si dans le même temps on peut en gagner en taille et en légèreté.

Coup quadruple car on débloque ainsi le « nouveau standard de l’ancien », le 205 55 R16.

C’est celui que vous trouverez en abondance chez votre monteur de pneus d’occasion de zone périurbaine, entre le McDo et le Kéria Luminaire.

A l’inverse il sera bien introuvable chez votre concessionnaire, toutes marques confondues, ou plus rien en dessous du 17 pouces ne semble être acceptable.

La raison c’est que le marché du pneus d’occasion c’est celui des voitures qui ont moins de valeur, depréciées, mais aussi de celles qui roulent encore au quotidien, ce qui elimine les anciennes et statut collection.

Il reste un bon paquet de berlines et citadines des années 2000 dont la monte d’origine est majoritairement, vous l’aurez deviné, 205/55/16…

A noter aussi, en pneus neufs le tropisme se confirme et le 205/55 est très souvent plus compétitif sur toutes gammes de pneus que son équivalent en 15 (dans mon cas 195/65)

La concurrence accrue sur ce « nouveau standard de l’ancien » peut expliquer ces tarifs.

Pour en venir à mon experience ce n’est pas une histoire de gains foudroyants.

30000 kilomètres avec cette monte, j’ai remarqué une direction plus légère surtout sur routes sinueuses, et aussi une consommation de carburant réduite. Une affaire de gain incrémentale.

Minime aussi la perte de confort, forcement en passant d’un rapport  taille de pneus /65  à /55. A minimiser encore plus car en W210 chassis non avantgarde, on part de très, très confortable.

Vraiment à avoir cette jante ?

DSC08144

Ce n’est pas un sans faute.

Le dessin est un poil trop appliqué sur les batons, et la salissure saura se nicher dans ces petites rainures pas trop utiles.

Un moindre mal.

Ah et puis ces goujons courts de SLK / jantes tôles, quelle bizarrerie ! Dans ces trous  de goujons profonds de près de 5 cms le montage est rendu sportif.

Des défauts mineurs donc, car ce qui importe surtout sur ces jantes c’est qu’elles ne subissent pas le quotidien, ici le changement de monte annuel ou le nettoyage mensuel (…semestriel ?) ne saurait encore trop user notre patience…

Conclusion

Pas chère, disponible en quantité auprès d’anciens propriétaires de SLK qui la conservaient en monte hiver (Suisse et Rhone Alpes étant de bons viviers) la Fuchs 7 batons c’est sans doute le bon compromis pour nos vénérables chassis.

Longue Route à eux.

Specs

7 x 16 ET 34

Ref constructeur : 1714010902

Poids : 6.4 kilos.

 

Note : Photo de couverture prise à Saint-Felicien, en Ardèche.

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s