8 trous Mercedes 16’’ [W124,140, 210… R129] par Fuchs, Ronal

8 trous 16 pouces et tous les déports et largeurs

Contrairement au mastodonte Gullideckel (dont l’histoire figure ici), il est compliqué de déterminer ce qui a poussé à la création du premier modèle « 8 trous ».

Mercedes_190e_limited_edition_3

L’interieur de la 190 édition limitée. De la couleur

Dans le contexte des années 80, Mercedes veut rajeunir son image. La 190 va dans ce sens : petite*, agile grâce à sa suspension révolutionnaire, relativement accessible, agrémentée de plastiques alors agréables à l’œil, dotée de couleurs acidulées pour certaines versions limitées, elle marque aussi le réinvestissement du sport automobile (voir articles sur Evo I et II, vus depuis les trains roulants), plus de 25 ans après l’accident catastrophique du Mans, qui avait couté la vie à 84 personnes.

Mercedes avait donc besoin de trouver un pendant plus simple et aéré à son gullideckel monolithe.

Les 8 trous à plat étaient parfaits. Vu son design sans trop de déport exploitable, il était plus envisageable de la réserver aux classes moyennes à faible ET (49 pour la W201, 44 pour la W124).

Bien que cette même difficulté n’ait pas arrêté Mercedes pour sa W126, comme on l’a vu précédemment.

C’est la version 16 pouces qui attirera notre attention, ce sont les plus rares, souvent montées sur des modèles significatifs et plus disponible en neuf : ce sont ainsi les plus recherchées.

5331-xl

Source : alloywheelsdirect , formidable base de données, ils ont aussi en stock des modèles intéressants

On retrouve la première 8 trous 16 pouces (et 8’ de large) sur la toute nouvelle SL (R129) en 1989. Il faut rappeler que cette itération du coupé « sport léger » à pour base le châssis de la W124, ce qui relativise la notion de parenté.

C’est alors la monte de base, conjointement avec d’autres modèles en 16’/8’ (16 pouces de diamètre 8 pouces de large) comme les Gullideckel Evo I.

A propos de W124, une version de sportline de ces 16/8 a été attesté, bien que la plupart des 124istes martèlent que SEULE la 500E a des trains adaptés pour une monte supérieure à 15 pouces.

J’imagine que c’est le lot des forums où des propriétaires peu aventureux cherchent à se justifier en invoquant le respect de l’origine comme seul rempart pour éviter l’effritement immédiat de leur 300E.

A leur crédit, il faut préciser que ces Sportline perdent un pouce de large (7’) sans doute pour pouvoir les monter sans modifier la carrosserie.

Mais revenons à ces jantes en 16/8/8. Les commerciaux de Canstatt, surement perdus par la profusion de versions, ont choisi de l’appeler Alamak, pour la différencier.

Quelle est la recette universelle pour donner une apparence de sportivité à un modèle de série ?

On prend sur le modèle d’au-dessus, on pique au grand frère.

On fait rentrer au chausse-pied un gros V8, de plus grosses jantes, de plus gros freins.

La 500E hérite donc des composants de la SL.

Mais que faire quand la production nous coûte bien plus chère que prévu ? (cf l’article de boitier rouge sur les aller retours entre les usines Porsche et Mercedes. Porsche s’occupait du chassis, Mercedes du reste). Dans le même temps ces jantes plates ne sont pas très existantes, ni exclusives.

Qu’a cela ne tienne.

8 holes poli

Source : idem plus haut

Hans range ton pistolet à peinture, sors la polisseuse et la pâte à polir.

Changement de finition : ces 16/8/8 là seront polies et non peintes*.

Malgré l’amplitude limitée des changements, cette modification s’intègre parfaitement au véhicule.

La 500E c’est la puissance furtive, les ailes élargies laissent deviner et la finition brillante vient confirmer : ce n’est pas une 300TD de plus.

Sur SL néanmoins la finition argent uniforme finit bien par lasser, et beaucoup de propriétaires sont passés à plus grands et téméraires.

La classe S W140 nous fait rentrer plus avant dans les années 90, et de belle façon : Fuchs réarrange les 16/8 (7,5 pouces de large) en version forgée bien sûr.

On la retrouve en filetage M14 (donc adaptable sur modèles récents, Mercedes comme groupe VAG) dans une finition intermédiaire.

Je m’explique, dans les années 80 Fuchs ne produisait que, comme le veut la tradition, des jantes peintes. Néanmoins à la fin des années 90 c’est la folie du « effet chrome » et beaucoup des jantes d’entrée de gamme sont polies vernies, et non peintes.

La période est donc intermédiaire…la finition est bien polie, mais plus conservatrice que sur Toliman (voir mon article ici).

Enfin sur W210 elle prend un autre nom orientaliste « Deneb » pour une finition peinte, de dimensions : 7,5×16 ET 41. Notez que les formes toutes en rondeur de cette W210 s’associent assez bien avec les 8 trous, ce qui renforce le charme discret de ce chassis injustement oublié, à part en version AMG.

Le constructeur est présumément RONAL, à confirmer.

Conclusion, et Rareté

On a pu le voir les noms, dimensions et finitions ne manquent pas et peuvent donner le vertige à l’amateur éclairé, j’espère avoir contribué à éclaircir un sujet d’une certaine importance.

La « 16/8 » à cheval sur 3 décennies et autant de dénominations marketing, aura bénéficié, accompagné puis subi le mouvement de personnalisation de la gamme Mercedes. D’une seule jante trans-modèle (Gullideckel) puis deux puis une multitude avec les jantes Designo, celles de Séries Limitées, AMG….

S class fuchsfelge

Si les jantes les plus rares sont celles de 500E polies, celles les mieux conçus sont aussi les plus courantes : les Alamak Fuchs (source ) sont disponibles à tous les prix, du fait de leur statut de monte de base délaissée. Le montage M14 les rendent difficilement accessibles pour les autres Mercedes de l’époque. Malgré leur disponibilité, les jantes de SL peintes détiennent toujours une certaine valeur en occasion.

 

Noms, Dimensions et prix moyen

W129 Alamak 8j x 16 ET 34 A1294011402  (DISP) 250-500

W124 Alamak MOD 8j x 16 ET 34 A1294010802 (UNDISP) 600-1000

W124 Sportline 7×16 ET 46 A1244011502+ version polie (UNDISP) 200/500

W140 Forgé poli 7,5 X 16 ET 51 A1404001202 UNDISP 100-400

W210 Deneb 7,5 x 16 ET 41 100-250

Modifications diverses

Modifier son véhicule et déjà excitant, mais mélanger les constructeurs, les dessins et les époques donne une impression de toute puissance divine (surtout quand c’est réussi).

Rémy, possesseur d’un VW Transporter  que vous retrouverez ici, m’a envoyé la photo de couverture de ces 8 trous, présumément en 16 pouces, qui rendent si bien sur T3.

C’est l’intérêt des 16/8 Fuchs, filetage M14, adaptable sur une foultitude de modèles groupe VAG, et précisément sur les Transporter jusqu’au T4 inclus..

 

 

 

 

 

 

*une version cabriolet et « hatchback » à même été étudié

*Certains estiment que ces jantes furent « machined » comme sur les EVO II de la 500E LIMITED et non polies. Le nombre limité de modèles disponibles ne concourent pas à clore définitivement ce débat.

 

2 commentaires sur “8 trous Mercedes 16’’ [W124,140, 210… R129] par Fuchs, Ronal

  1. Bonsoir
    Merci pour ces précisions très intéressantes sur les diverses moutures de jantes, je parcours ce site avec intérêt.
    Une petite précision tout de même, les jantes Mercedes ( 5×112 ) vont sur les trnaporters vw… sauf le T5 qui est en 5×120 BMW 😉
    Au plaisir de lire vos articles.
    Cordialement
    Nicolas

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s