Melber 15’’ sur Mercedes W126 et R107

Un peu d’histoire, Melber et Mercedes

La Gullideckel, un modèle trop parfait pour plaire ? Le besoin de personnalisation se fait jour dans les années 80, au moment de l’apogée du sport automobile.

F1,DRM puis DTM, Rallye le sport automobile est à la fois un argument marketing et un espace privilégié pour tester des technologies et les adapter plus tard aux routes ouvertes. Le prestige de ce sport inspire également les propriétaires de véhicule de série, sportifs ou non, à amener sur routes ouvertes les design et façons de la piste.

DSC06314

J’ai eu l’occasion de feuilleter un catalogue BBS pour « jantes et kits de suspension » datant de 1985; c’est la stratégie que la firme de Schiltach met en place : prouver le sérieux de BBS, les victoires dans les différents championnats, les technologies utilisées (jantes forgées en 3 parties pour la gamme RS), et démontrer au propriétaire d’une190e 2.0 ou d’une 318i que ces technologies là sont disponibles pour son automobile.

BBS a très tôt fait parler son expertise, et a réussi à construire une aura inégalée dans le secteur automobile.

Melber, manufacturier italien de jantes pour 4×4 et voitures, plus tard racheté par un groupe japonais, n’a pas suivi cette voie. Fabricant uniquement des modèles coulés, moins couteux et offrant une plus grande variété de designs, la firme s’est fait un nom auprès des possesseurs de BMW et Mercedes, ses designs en monobloc et en nid d’abeille étant les plus connus.

Mais c’est les jantes post-marché (dérivé du terme anglais aftermarket wheels, donc jantes de personnalisation, qui sorte de l’origine) pour Mercedes S W126 et SL R107 qui nous intéresserons. Adaptant un design populaire et séduisant (nid d’abeille et déport), la L142F (c’est du moins le nom de sa référence, inscrite près du centre de roue) a connu une certaine diffusion durant les années 80, au point que les exemplaires qui ressurgissent de tant en tant sur le marché de l’occasion sont décrit comme « plus rares que des BBS ».

Au fil du temps j’ai pu mettre la main sur deux sets, tous vendus depuis. La finition origine est bien centre noir, déport poli vernis. Attention les centre de roue ne sont pas au format standard (75mm) gardez les précieusement ! Je ne ressortirai pas le couplet sur le vernis qui ne tient pas la distance sur surface poli, néanmoins gardez en tête que dans ce cas un compromis est nécessaire. J’espère pouvoir le traiter en détail dans un prochain article. Certains propriétaires conscients du problème ont préféré repeindre les jantes en monochrome, ce qui ne rend pas idéalement, cela donne l’impression de « combler » le déport.

Dans cette situation si on veut rester fidèle à l’origine il faut décaper, poncer et polir et déport sans toucher au centre, c’est un processus certes pas très compliqué mais long et fastidieux, surtout si on ne dispose pas de machines. Voici le rendu avant et après.

J’ai dû passer une quinzaine d’heures sur le set. A l’occasion je ferai un tutoriel complet.

Pour une restauration complète, une solution consiste à decaper les jantes, poncer et polir le déport, y appliquer du scotch couvrant haute température (si peinture poudre) et repeindre le centre. C’est un autre rendu, et une autre gamme de prix…

Rareté et Prix

8/10. Compliqué à trouver, uniquement en occasion maintenant.

Les prix peuvent monter jusqu’à 1200 euros pour un set en parfait état ou entièrement restauré.

Comptez 400-500 euros pour un set en bon état, finition origine et vernis non écaillé.

Dimensions

7JX15 ET 24

Numéro fabricant : L142F

4 commentaires sur “Melber 15’’ sur Mercedes W126 et R107

  1. Bonsoir
    J’en ai eu un set sur une 190 2,3 8V achetée en août, le précédent proprio (un papy) m’avait prévenu que ça « touchait un peu » dans les ailes … quand j’ai prit possession de l’auto, j’ai compris, un ET24, ca pousse le pare-choc lorsque l’on braque, je me suis hâté de vendre ces roues, à tort peut-être, l’avenir le dira 🙂

    J’aime

    1. Oula oui ça fait un sacré écart, une 190 normal c’est ET49. Ces jantes étaient à l’époque une alternative plus excitante, à diamètre equivalent, au Gullideckel en 15 pouces, maintenant elles sont moins bien construites que celles-ci, et sont à leur tour moins excitante que les Gullideckel EVO 1 en 16 pouces (sorti plus tard pour la R129), donc en définitive plus si intéressante de nos jours…

      J’aime

  2. Bonjour!
    J’ai acquis une w201 avec ces jantes là dans un état moyen, j’aimerais les reconditionner au mieux. Vous dites à un moment dans cette article, que j’ai au passage bien aimé, qu’à l’occasion vous feriez un tutoriel complet. L’avez vous fait depuis ?
    Je n’ai jamais rénové de jantes au passage, peut être est ce un modèle trop compliqué pour un débutant ?
    Merci d’avance.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s